LANGAGE UNIVERSEL
Carol Damian

...Une espèce de dimension onirique est présente à tout son travail. Rehaussées par de mystérieux effets de lumière, et une virtuosité technique qui semble aussi spontanée que les moments fugaces que la peintre capture, ses peintures reflètent sa familiarité avec les espaces qu'elle recrée, avec les objets qui y apparaissent, et même avec la personnalité à qui ils appartiennent. De fait, c'est précisément ce concept d'auto-appartenance qui, tel un écran, interdit au spectateur un accès plus profond...

 

Dr. Carol Damian.
Traduit de l'article "Langage Universel", publié dans la revue Art 26 Antique, Etats Unis, février 2000.